Les vertues et dangers des huiles essentielles

Les huiles essentielles proviennent des plantes et ne sont pas conçues de façon chimiques, il est essentiel de bien comprendre que les dosages et les recommandations d’usages sont à prendre très au sérieux. 

Les huiles essentielles ne sont pas simplement là pour “sentir bon” mais sont à traiter de façon aussi précautionneuse qu’un véritable médicament sorti tout droit d’un laboratoire pharmaceutique. 

Aussi, il est important de comprendre que deux plantes qui poussent au même endroit, avec le même accès au soleil, au nutriment du sol, à la même eau, ne donneront pas le même pourcentage de son composant qui va la caractériser. C’est pourquoi, il est essentiel de bien prendre en compte toutes les recommandations d’usages (au cas où tu aurais décidé de lire vite vite le premier paragraphe te voilà servie 😉 )

Comprendre les huiles essentielles

L’aromathérapie et les huiles essentielles sont un savant mélange entre la science et le pouvoir de la nature. C’est un art complexe et spécifique puisqu’il prend en compte plusieurs aspects à lui seul : la chimie, la botanique et la physiologie humaine. 

Les huiles essentielles même si elles proviennent de plantes sans aucun traitement chimique, sont constituées de composants chimiques qui représentent la base de leur vertues curatives. 

Chaque composant et regroupé et classé selon un nom latin : il est primordiale de bien faire attention à la mention en latin indiquée sur la bouteille d’huile essentielle afin d’être certaine d’acquérir le bon produit. 

Il est également nécessaire de bien assimilé que le traitement que la plante va recevoir pendant sa pousse va également déterminer ses bienfaits pour notre santé. Une plante qui va être arrosée de produits chimiques, qui va les ingérer et les utiliser pour grandir ne sera pas vraiment d’une utilité en aromathérapie… Cela revient à se soigner avec des composants issus de produits chimiques industriels. 

Enfin, concernant la partie physiologique, il est nécessaire de mentionner ici que les huiles essentielles sont à gérer de façon à ce qu’une balance mentale, physique et émotionnelle puisse être mise en application par la personne utilisant les huiles. Chaque corps humain est différent et une personne pourra réagir à une huile de façon positive et d’autres vont en revanche ne pas supporter son odeur ou son application.

Les bienfaits de l’aromathérapie

Les huiles essentielles ne sont pas là “juste” pour sentir bon mais constituent un véritable remède “de grand-mère” pour soigner de nombreux maux. Il est nécessaire toutefois de préciser que l’utilisation seule des huiles essentielles ne pourrait constituer en aucun cas la seule solution à explorer pour se soigner, cela reste une option et en cas de doutes il est préférable de se référer à son médecin traitant.

Ceci étant dit, il est intéressant de démontrer que les huiles essentielles, appliquées en bonne quantité, au bon moment et à la bonne personne représentent une option particulièrement intéressante pour certains maux du quotidien tels que : 
  • lutter contre le stress
  • aider à mieux dormir
  • lutter contre la fatigue
  • lutter contre les infections et virus 
  • augmenter sa concentration et son focus 
  • diminuer les symptômes de la dépression 
 
Selon les huiles essentielles utilisées, les effets seront bien évidemment différents (voir fiches des différentes huiles essentielles pour les entrepreneures).

Même si l’aromathérapie permet de pouvoir bénéficier des vertues des huiles et de se passer de la prise d’un médicament industriel (maux de tête, migraine, insomnie, …) il est important d’utiliser de façon consciente et responsable des huiles essentielles.

À prendre conscience, et j’insiste lourdement sur ce point, que les huiles essentielles constituent une médecine à part entière. 

Bien les connaître, les utiliser, c’est avoir l’assurance de ne pas s’intoxiquer en les manipulants et de rester en bonne santé.

Les dangers de l’aromathérapie

Attention attention attention : Tout ce qui provient de la nature n’est pas sans danger ! On peut trouver dans la nature les pires poisons !

De nombreuses contre-indications sont présentes lors de l’utilisation d’huiles essentielles, que ce soit pour soi, pour ses enfants, pour ses animaux de compagnie ou encore pour son intérieur. 

Ce que tu risques en cas de surdosage ou de mal utilisation ? 
  • Convulsion
  • Nausée
  • Vomissement
  • Irritation plus ou moins sévère selon la réaction cutanée 
 

Ce n’est pas à prendre à la légère.

Lorsque tu es une femme, tu dois aussi faire attention aux huiles que tu choisis d’utiliser lorsque tu es enceinte ou lorsque tu allaites. Pour faire simple, je ne peux que te conseiller de suspendre l’utilisation des huiles pendant le temps où tu cherches à concevoir un enfant (les molécules restant dans ton organisme plus ou moins longtemps), lorsque tu es enceinte, jusqu’à la fin de ton allaitement. 

Et là encore ne va pas penser que tu peux donner les huiles essentielles à ton enfant aussi simplement que pour toi ! Il est préférable et très fortement recommandé de ne pas utiliser d’huiles essentielles chez l’enfant de moins de 3 ans en voie cutanée ou encore pas avant l’âge de 6 ans pour la voie orale. 

Il est préférable d’être extrêmement prudente dans les cas décrits ci-dessus et de ne prendre aucun risque. Les molécules des huiles essentielles sont des molécules chimiques (même non industrielles) et peuvent causer des dommages au bon développement de l’enfant pendant la grossesse, être transmis au cours de l’allaitement (développement des membres ou encore des organes vitaux de l’enfant) ou encore nuire au bon développement moteur de l’enfant (dans certains cas création d’allergies violentes). 

De plus, je ne le répéterais jamais assez : les huiles essentielles sont l’équivalent de la prise d’un médicament. Si un traitement médical est en cours, il est essentiel de bien vérifier que les composants chimiques ne rentrent pas en conflits les uns avec les autres. Un mauvais dosage et des mixtures maison approximatives pourraient te faire courir des risques pour ta santé déjà fragilisée. 

À quoi faire attention quand on achète des huiles ?

Plusieurs points sont à soulever :   
  • choisir une huile en fonction du nom latin indiqué sur la bouteille (et non le nom commercial)
  • choisir un flacon de couleur sombre (noir, marron, bleu) pour conserver les vertues de l’huile choisie
  • acheter une huile issue de l’agriculture biologique (plus cher à l’achat mais sans pesticide…)
  • attention à la composition de l’huile : certains fabricants coupent volontairement les huiles avec de l’huile végétale pour en réduire le coût (et cela diminue les effets de l’huile achetée)


Si tu es intéressée par plus d’informations sur les huiles essentielles et comment elles peuvent être bénéfiques pour ton business, rendez-vous sur le blog pour découvrir d’autres articles sur le sujet !

Dis-moi ce que tu en penses en commentaire !

Partage si tu penses que ça pourra aider une autre personne !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Camille

🚀 Entrepreneure dans le flou je t’aide à devenir un 🧲 à 🤑
👑 Vendre à tes clients de ❤️ sans les presser comme des 🍋

Publications récentes

Rejoins-moi sur Instagram !

Loading...

Deviens VIP ⬇️

Instagram

Loading...

Rejoindre le Club Privé

My Zenature© Tous droits réservés